Tous les articles taggés : Look de soirées

Recycler son costume de fêtes

Hello dimanche, Ça fait si longtemps. Il était temps de reprendre du service. Sans rentrer dans les détails, en ce moment j’ai envie de changement à tout point de vue, j’attends patiemment de pouvoir t’en parler. En attendant je publie (ou pas) machinalement des looks que j’ai hâte de voir évoluer sur un nouveau design. Celui-ci est l’un de mes préférés ! Le costume en velours était pour les fêtes mais j’ai eu envie de le réemployer au quotidien. Il a suffit d’une paire de sneakers et le tour était joué. Je ne vais pas te mentir, le costume n’était pas donné (Zara craque de plus en plus, on est d’accord ?) mais la coupe est parfaite, loose juste ce qu’il faut ; si on oublie qu’il faut 1m50 de jambes pour éviter l’ourlet. La composition était belle : la soie et le froid font bon ménage. Et j’ai adoré cette couleur, entre le bleu marine et le bleu nuit, qui tire sur le violet ou le noir en fonction de l’éclairage. Facile à porter, facile à détourner, facile à dissocier. Et …

superposition col roulé sous robe été

Superposition de l’hiver.

Meilleur outil dans ton dressing cet hiver : le col roulé. Véritable ami du temps pourri, le concept est de l’enfiler sous les robes encore tièdes de l’été passé. De renouveler sa garde-robe, en accouplant les saisons. De passer pour une adepte de la consommation vierge alors que son compte crie famine et que ses portants vomissent de vêtements. J’ai décidé d’agrandir la tribu, pour sauter de la robe, à la chemise, en passant par le t-shirt. Ça me permettrait de sortir avec mes aimés toute l’année et d’inscrire un peu de chaos dans mes habitudes. Je n’invente rien, la mode est de mon côté. L’hiver, ça marche aussi l’effet t-shirt sous nuisette mais en version nostalgique du beau temps. Cette robe n’est pas choisie par hasard. & Other Stories d’abord. Ou le nouveau magasin bordelais qui court à ma perte. Elle fait la transition en douceur, couleur velours, en presque robe de saison. Bretelles nues mais tissu épais. Tu le vois à mon visage, cette fois, je n’ai presque pas froid. Et toi ? Cap.e. de …