Sens dessus, dessous x Lemon Curve

16 novembre 2016

lingerie sexy pour petites poitrines

Comme on enfile une broche, la lingerie est devenue bijou. Alors, comme les bijoux, chez moi elle est exception. Que l’on s’entende, je connais « une culotte différente par jour » mais les ensembles ou les soutiens-gorge magiques sont plus rarement invités à la fête.

Les jours sans, je n’en porte pas parce que je n’ai pas besoin de maintien. Tout est relativement bien accroché et pour ajouter à l’équation, la gravité ne prend pas sur de l’inexistant. C’est scientifique. Alors plutôt que de feindre une poitrine que je n’ai pas et atrophier mes muscles au passage, je préfère la laisser s’exprimer en parfaite liberté sous mes t-shirts. Je quitte les soutiens-gorge parce qu’ils me demandent un effort supplémentaire de souplesse et de concentration. Je ne sais pas les régler, ils embrouillent mes gestes de leurs bretelles tombantes et rien n’est plus désagréable, la main baladeuse, que de devoir choisir entre « le col ou la manche ? » pour tout remettre en place. J’oublie, en feignante. Le matin est calculé et mes tenues sont verrouillées, l’absence de soutien-gorge se fait naturellement. Ils n’existeraient plus sous mes couches de vêtements et le beau c’est sacré : quitte à les porter, je préfère qu’ils se devinent.

Les jours avec, je dépareille les dessus/dessous pour trouver de nouvelles combinaisons selon ma scénographie préférée. J’adopte sans armature, sans push up, sans connaître mes formes et mes couleurs. Les sous-vêtements portent leur nom comme un secret et les règles ne sont pas les mêmes quand les yeux du monde n’ont pas d’emprise. Quand j’assume, je contemple dans le miroir les différents corps que la lingerie suggère et parfois, j’accepte la sensualité au prix de quelques agrafes dans le dos.

Le site Lemon Curve m’a proposé pour cet article de choisir un ensemble qui me correspondrait. Mon corps de type rectangle et mes attentes saugrenues rendaient l’exercice compliqué mais choisir devient possible devant l’étendue des marques qu’il propose. Il regorge de coupes et de formes différentes, pour toutes les morphologies, y compris pour les petits gabarits bien trop cantonnées aux brassières d’adolescentes à mon goût. Après des heures passées à m’imaginer dans la moindre culotte et à faire connaissance avec des noms inconnus, j’ai préféré Maison Close et ses mannequins filiformes. Les ensembles sont travaillés minutieusement, les coupes simples et efficaces et les matières nobles crient que « petits = sexy aussi ! »Pompon sur la Garonne ? Je n’aurais plus de problème de bretelles avec cette attache au milieu du dos, qui avorte dans l’œuf toute tentative de fugue.

Et toi, tu brûles ton soutien-gorge ou tu ne pourrais pas vivre sans ?

Soutien-gorge,  Maison Close via Lemon Curve / Culotte,  Maison Close via Lemon Curve

lingerie sexy pour petites poitrines

lingerie sexy pour petites poitrines

lingerie sexy pour petites poitrines

lingerie sexy pour petites poitrines

lingerie sexy pour petites poitrines

lingerie sexy pour petites poitrines

Articles que vous pourriez aimer

7 Commentaires

  • Répondre Latitude Rose 17 novembre 2016 at 10 h 04 min

    La couleur que tu as choisi me plaît bien, ça change du rose pour ma part ahah ! !
    Bel article 🙂

    • Répondre anaiswho 18 novembre 2016 at 0 h 24 min

      AHAH ! Oui, ça change. Je trouvais aussi que la couleur était un brin originale. Merci 😉

  • Répondre Laureen 17 novembre 2016 at 22 h 13 min

    J’aime beaucoup cette marque, ils ont de belles pièces. Perso, les soutiens gorge c’est tous les jours, je n’ai pas énormément de poitrine mais je ne suis pas non plus une petite poitrine. Bref. Par contre je fuie les push up, je n’aime pas mettre ma poitrine en avant.
    Très jolies photos, subtiles et délicates 😉

    • Répondre anaiswho 18 novembre 2016 at 0 h 23 min

      Merci, j’avais tellement peur qu’elles soient trop « trop »… Perso les push up c’est surtout que… pourquoi ? Je ne comprends pas l’utilité. Je préfère les dentelles délicates.

  • Répondre Mathilde's Closet 21 novembre 2016 at 18 h 37 min

    Ces sous-vêtements sont superbes et tes photos très belles, bravo !

    Je suis comme toi, les soutiens gorge c’est un jour avec, un jour sans !

    Bisous
    Mathilde’s Closet

  • Répondre iamnais 28 février 2017 at 12 h 30 min

    Hmm le week-end, je m’en passe sans problème mais la semaine c’est un réflexe d’en porter un. Par contre c’est vrai que je l’ai choisi pour leur forme, couleur,motif plus que pour la fonction de base. Ça reste pour moi quelque chose que je veux élégant.

    Des bisous

    • Répondre anaiswho 28 février 2017 at 23 h 32 min

      Ce que je comprends vraiment… perso je n’ai pas encore « le réflexe » de faire attention à ma lingerie. Merci pour ton commentaire 😉

    Poster une réponse