Tous les articles dans : Looks

Tenue automne/hiver : gilet oversize

Ceinturons nos manteaux

Hello ici ! J’ai menti. Ce n’est pas un manteau. Mais l’effet est le même : pour vivre au chaud, vivons ceinturé. Une autre forme de layering qui cache le ventre tartiflette et empêche le vent de s’engouffrer sans autorisation. La ceinture réinvente la  forme du manteau/gilet un peu trop loose et permet de sortir en « presque » robe de chambre. Plus casual tu meurs, autant dire que je suis beaucoup trop fan. Moi et l’hiver, une grande histoire d’amour. J’imagine mes robes en tops en les rentrant dans mes pantalons (tu te souviens d’elle ?) et j’accumule les vestes les unes sur les autres pour éviter l’ennui. Le mode « oignon » est définitivement activé. Et sans taille de guêpe ça marche aussi. Et toi, comment tu comptes survivre cet hiver ? Gilet,  Pretty Wire / Minaudière,  Morgan de toi (disponible en magasin) / Ceinture,  Asos / Robe,  Zara / Pantalon,  Mango (similaire ici) / Baskets,  Zara / Photographies Milovely <3 EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer

Le pull doudou.

Hello par ici ! On y est ! Pour de vrai genre. C’est l’hiver, le froid ravage nos peaux et les pulls coulent sur nos épaules. J’avoue : perso j’ai un doudou. Un pull assez large pour me laisser du mouvement, déchiré et tordu ce qu’il faut pour se faire un look et que j’ai décidé de ne plus jamais laver, histoire d’être sûre d’en conserver le tombé. L’histoire tu la connais déjà, j’le met sans fin. Sur tout. Constamment. Ça habille d’un rien et ça me laisse plus de temps pour mon café et ma tartine de Nocciolata le matin. J’aime autant sa version robe en dentelle+cuissardes que celle d’aujourd’hui. Plus comfy. Il rempli parfaitement sa mission de pull doudou qui s’impose sans même y penser.  Chance pour toi, j’en ai plusieurs des comme ça en réserve. Trouvaille numéro 2 : les chaussures. Plus précisément, les bottines zipées aux talons carrés. Dans la famille chaussures du love, je demande Zara. Encore et toujours, beaucoup trop forts pour mon portefeuille. Je ne les remercie pas, elles étaient …

Le velours par touche

Tu as bien lu. Velours.Par.TOUCHE. Je n’aime pas le velours. Ou plutôt, je n’aime pas celui des pantalons de mes anciens profs de maths, ni celui si doux, que tu le crois mouillé. Il me dégoûte (j’exagère si peu), il me passe partout. Le velours chez moi il existe à petites doses, j’ai le goût modeste, je l’accepte que si je l’oublie au profit de la pièce. Exemple : cette veste brodée, beaucoup trop jolie pour être ignorée. C’était le love. Il était nécessaire de l’acheter, elle correspond trop à mon envie de délicatesse, de dentelle, de broderie et de transparence. Un habit de fond, une vraie belle pièce à garder avec les volants qui forgent la féminité de n’importe quelle tenue. Et si facile à associer. J’avais foncé, parce que chez Zara on peut vite se faire doubler. Les stocks s’épuisent dès que tu tombes sur du « it ». J’étais fière… Un « déguisement de vampire ». On part sur du commentaire constructif. Si ton aimé.e est aussi diplomate que le mien, tu sais qu’il y à plus d’amour quand il est …

Le pantalon à pinces, basique d'hiver

Le « basique » pantalon à pinces.

Bonjour ici, Encore quelques semaines avant la période de glace et je n’ai pas trouvé mes boots basses idéales (mon oeuvre, ma vie). Tous les ans c’est pareil. On est juste, mais ça me permet d’avoir une excuse parfaite pour faire d’autres tentatives (et/ou achats). Honte sur moi j’avais presque oublié les sneakers. Habituellement elles coupent la cheville étrangement et allongent le pied. MAIS CELLES-CI. Comment dire… J’aime définitivement trop, et j’ai du mal à trouver les mots pour décoder leur beauté. C’est peut-être l’effet Gucci/Golden Goose pour 40 balles. On est loin de l’achat-regret. D’autant plus qu’elles complètent assez bien mon costume d’automne casual, sans risquer la grippe. Les clous, le patch léopard… il m’en fallait pas beaucoup plus, elles sont folles. On me demande souvent dans quoi investir depuis que j’ai décidé de bâtir un nouveau dressing, avec de vrais basiques. La blouse en dentelle et le pantalon à pinces en mi-laine sont parfaits pour grignoter le froid. Super conforts (aussi) et pratiques à assembler pour une journée zéro motivation du look. Le tout est …

La robe longue XXL

Et bonjour, Novembre est là mais nous ne sommes pas encore fixés « manteaux ». J’avance doucement mais surement vers des looks plus automnales puiqu’il va bientôt falloir se rhabiller et réhabiliter les pulls, mais pour le moment, il fait doux à Bordeaux. Avant qu’on ne bascule, je prends le temps de sauter dans quelques robes, sans collants, la cuissarde pour seule amie (on en peut plus, je sais) sans craindre le froid, le soleil derrière moi. Tu l’as vu passer sur instagram cette robe. XXL. J’aime bien. Même si j’avais peur de ne pas la porter. Entre autres, à plat, elle coupe le tibia. Et puis on y retrouve pas sa ligne habituelle, elle pose le tissu sur toute la silhouette et pourrait presque asphyxier la peau. Finalement j’ai appris à l’associer et toutes les formes de boots passent bien. Avec juste ce qu’il faut de talons pour allonger le corps. Bon point je suis partie sur la version asymétrique de la robe qui risque rien ou risque moins. Le temps de m’y faire pour de bon et d’oser lui mettre un pull. Et …